Le Gabon protège ses tortues marines

16/09/2011
By

Tortue verte (Source photo : Wikipédia)

Quatre espèces de tortues marines évoluent au Gabon : la tortue Luth (Dermochelys coriacea), la tortue verte (Chelonia mydas), la tortue olivâtre (Lepidochelys olivacea) et la tortue imbriquée (Eretmochelys imbricata). Toutes sont totalement protégées et leur chasse, capture, détention et commercialisation strictement interdites.

Les opérations de sensibilisation et les actions pour la protection des tortues marines sont prioritairement réalisées dans la région située au nord de la capitale Libreville qui est l’un des derniers sanctuaires de ces espèces en voie d’extinction à cause du braconnage.

En juin dernier, deux tortues vertes centenaires y ont été soumises à des soins intensifs pendant près de trois semaines dans un bassin aménagé, suite à des infections occasionnées par des bactéries présentes dans l’eau de mer. Elles ont ensuite été relâchées au cours d’une cérémonie officielle au Cap Santa Clara.

Depuis 3 ans, chaque mois de mai, un réseau d’ONG et associations regroupées au sein du Partenariat pour les tortues marines du Gabon, organise également une journée nationale des tortues marines dans la commune du Cap Esterias.

Un événement « qui vise, entre autres, à sensibiliser les populations et notamment les enfants, sur les enjeux et les bienfaits de la conservation des tortues marines et à susciter leur adhésion dans la lutte contre la pollution et la dégradation de l’environnement », a expliqué Innocent Ikoubou, chercheur biologiste et président du comité d’organisation de la journée.

Bébés tortues Luth (Source photo : www.dinosoria.com)

Pour impliquer au maximum les jeunes dans ces programmes de conservation et vérifier leurs connaissances, l’école publique de Cap Esterias a même organisé un concours de dessin de tortue marine pour ses élèves de 5 à 12 ans. Les deux lauréats ont gagné, entre autres lots, une journée sur la Pointe Denis où ils ont eu l’opportunité de visiter le musée des tortues marines.

Lors de cette journée nationale, Innocent Ikoubou a souligné que « la lutte contre la disparition de ces espèces doit se faire à partir de la base et nous pensons que les enfants nous remplaceront demain sur le terrain écologique ».

 

Sources :

http://www.ogooueinfos.com/index.php?action=voirNews&id=1461

http://www.bdpgabon.org/articles/2011/06/14/deux-tortues-centenaires-relachees-en-mer-vendredi-dernier-au-nord-de-libreville

http://www.afrik.com/article22893.html

 

Rédacteur : LB

Comments are closed.

 

août 2019
L Ma Me J V S D
« juil    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031